Observer son cycle c’est aussi observer… ses règles !

Tout le monde en parle, au supermarché, au café entre collèguEs, à la sortie d’école ou dans les groupes Facebook féminins… la coupe ou cup menstruelle ! Après l’avènement des tampons dans les années 30, voilà la nouvelle révolution de l’hygiène féminine (ah, si les règles pouvaient ne pas être réduites à la notion d’hygiène féminine… mais c’est un autre débat). Alors comme je suis comme tout le monde, je vous en parle aussi.

Je me doute bien que ce n’est pas moi qui vous apprends son existence, mais avez-vous pris conscience de la VRAIE nouveauté qu’apporte la cup ? Parce que OK elle permet d’absorber le sang avant qu’il ne s’écoule donc c’est vachement plus confortable (mais ce bon vieux tampax assurait déjà), OK elle est réutilisable donc économique et écologique (mais les serviettes lavables existent depuis le début de l’humanité), OK elle est pratique, respectueuse et naturelle (mais les éponges menstruelles – paye ton nom glamour – se trouvent dans tout bon magasin bio)…

Alors ?

La nouveauté c’est que la coupe menstruelle RECUEILLE le sang, au lieu de l’absorber. Et recueillir le sang permet… de l’observer ! Au delà de juste noter dans son calendrier les jours rouges. Quelle quantité de sang représentent mes règles ? Sont-elles (trop) abondantes ? A quoi ressemble ce sang (ce qu’il n’est pas à 100% d’ailleurs) ? Quelle est sa consistance ? Sa couleur ? Son évolution d’un jour à l’autre ? Contient-il de la glaire, des caillots ?

Ce qu’on observe des règles lorsqu’on observe son cycle se limite souvent à leur régularité, et leur durée. Mais il y a d’autres critères, auxquelles d’autres médecines sont bien plus attentives que la nôtre, qui peuvent être des signaux très précieux de notre équilibre hormonal. Pourquoi ? Car les règles ne sont finalement que le résultat, i.e. la preuve, du bon travail hormonal du cycle précédent. Pendant la première partie de ce cycle, les oestrogènes ont contribué à l’épaississement de l’endomètre (phase proliférative) ; puis à partir de l’ovulation, la progestérone a permis de maintenir cette paroi utérine et de la rendre propre à la nidation notamment en augmentant ses vaisseaux sanguins (phase sécrétoire). Les règles sont l’évacuation de tout ce travail, dès lors que les taux d’hormones chutent.

De plus, observer nos règles est sûrement un premier excellent moyen de nous réconcilier avec elles : on aime mieux ce que l’on connaît non ?

J’ai la chance de ne pas avoir d’expérience personnelle particulière à vous partager car mes règles sont « simples », je ne suis ni gynéco (mais ce n’est peut-être pas auprès d’eux qu’il faut aller se confier dès le début à moins que vous aimiez la pilule… ou que vous ayez trouvé la perle rare), ni docteur ès Tao chinois, ni naturopathe (certaines sont bien calées dans la régulation du cycle féminin), donc je m’arrête là et vous laisse investiguer seules. Mais si vous vivez mal vos règles, vous savez désormais que c’est une piste.

NB : cette conclusion au sujet des règles abondantes/douloureuses/etc. rejoint totalement ce que j’aimerais dire à celles qui pensent que leurs cycles sont trop irréguliers pour pouvoir appliquer les méthodes naturelles (dont certaines marchent pourtant de façon très efficace quelque soit le chaos qui vous anime, mais peuvent c’est vrai considérer de trop nombreux jours comme fertiles et être plus difficiles à vivre). Car l’alternative est la suivante : se faire prescrire une contraception hormonale qui efface artificiellement le cycle naturel et donc de fait ses dysfonctionnements ; ou décider de ne pas faire l’autruche et chercher à soigner ce déséquilibre… qui n’est (pour la majorité des femmes) PAS une fatalité !

Prochaine étape si ce que je vous dis là coule de source pour vous, et que vous êtes même de celles qui nourrissent leurs plantes de leur flux menstruel : le flux instinctif libre, les règles sans ceinture ni bretelles !

Ah ah 🙂 Impossible de trouver ma cup pour en faire un joli cliché, elle a du partir dans la dînette de mes filles… je me rabats sur une photo de © MagicMaman.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s