Russel Crowe, l’homme qui parlait aux femmes

Hier soir j’ai regardé Master and Commander. Ce film que, soit vous avez vu il y a dix ans, soit vous ne verrez jamais. A moins que cela vous donne une idée pour ce soir !?

Une belle histoire de bataille navale du temps des guerres napoléoniennes franco-britanniques, dans l’Océan Atlantique sud au large du Brésil et de l’Argentine. #AttentionSpoiler. Je vous passe les détails et j’en viens à mon point (car oui il y a un lien avec ce blog, qui l’eût cru ?) : si vous l’avez vu, vous vous souvenez que la tactique finale du commandant anglais consiste à camoufler son navire en le déguisant en un autre, inspiration qu’il a trouvée en regardant un insecte capable de se faire passer pour un bout de bois pour échapper à sa proie.

Cela évoque bien sûr aussi la bionique, cette science qui recherche des modèles naturels pour faire progresser les techniques humaines.

La nature est puissamment intelligente et redoutablement efficace.

Restons-y connectés, observons la, qu’elle nous inspire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s