Méthodes naturelles : quelle efficacité « contraceptive » ?

Les méthodes d’observation de la fertilité sont-elles une alternative crédible à la contraception ? Pour enfin tordre le cou à ce on-dit de « 25% de grossesses non désirées par an » qui circule au sujet des méthodes naturelles (chiffre résultant en fait de l’efficacité du retrait ou de la méthode Ogino qui n’ont rien à voir avec mon propos), voilà des données scientifiques réelles et récentes sur l’efficacité des méthodes basées sur une observation quotidienne des signes de fertilité au cours du cycle d’ovulation.

Méthode d’Observation de la Fertilité (MOF) Ouverture de la période fertile Fermeture de la période fertile (ovulation confirmée) Efficacité idéale * Pour en savoir plus
Méthode sympto-thermique Double contrôle : glaire cervicale (observation) + jour Doring (température haute la plus précoce – 7 jours) Double contrôle : glaire cervicale (jour sommet) + hausse de la température basale 99,6% [1] SymptoTherm (appli Sympto) ; Sensiplan ; Serena Québec
MAO (méthode d’auto-observation) Glaire cervicale (observation & sensation) Double contrôle : glaire cervicale + hausse de la température basale 98,9% [2] Les moniteurs du CLER (et leur appli DAFRA)
Méthode des indices combinés Double contrôle : glaire cervicale (observation) + calendrier (après 12 cycles : cycle le plus court – 21 jours) Double contrôle : glaire cervicale (jour sommet) + hausse de la température basale ≈99% [coming soon] Double check method (English only, pas d’école francophone) – Voir méthode sympto-thermique !!
FertilityCare (Creighton Model) Glaire cervicale (observation & sensation standardisées) Glaire cervicale (jour sommet) 98,8% – 99,5% [3] FertilityCare (adossée à la Naprotechnologie)
Méthode Billings (ou méthode de l’ovulation) Glaire cervicale (observation & sensation) Glaire cervicale (jour sommet) 96,9% – 98,5% [4] Centre Billings France ou WOOMB France
Méthode des températures Calendrier (étude des cycles précédents) Hausse de la température basale ≈99% [5] Implémentée dans le Lady-Comp (99,3%) ou l’appli Natural Cycles (99,5%). NB : non adaptée post-partum, pré-ménopause, cycles irréguliers…
Suivi hormonal (test urinaire) Calendrier (étude des cycles précédents) Pic de LH confirmé (test urinaire) 94% [6] Utilisée par le moniteur de fertilité Clearblue
Méthode sympto-hormonale Double contrôle : glaire cervicale (observation) et calendrier (après 6 cycles : pic de LH le plus précoce – 6 jours) Double contrôle : glaire cervicale (jour sommet) + pic de LH confirmé (test urinaire) 99,4% [7] Marquette Model (English only, pas encore d’école francophone), FEMM Health
Méthode des Deux Jours Glaire cervicale (observation & sensation) Glaire cervicale (deux jours secs d’affilée) 96,5% [8] NB : méthode très simple enseignée dans les populations rurales de certains pays.
MAMA Pas de période fertile sous allaitement dans certaines conditions strictes 99% [9] NB : méthode temporaire (allaitement avant 6 mois)
Méthode Ogino (pour info ceci n’est pas une MOF) Calendrier (après 12 cycles : cycle le plus court – 18 jours) Calendrier (après 12 cycles : cycle le plus long – 11 jours) ≈90% [10] NB : très aléatoire. N’est pas une méthode d’observation, mais de prédiction. Aïe.

# ATTENTION # Les précisions pour ouvrir/fermer la période fertile sont données à titre indicatif afin de vous aider à repérer de quelle méthode je parle. Elles ne sont en aucun cas des instructions ! Pour vous lancer : rapprochez-vous des conseillères de la méthode qui vous attire, creusez bien, et acceptez d’être accompagnée (Pourquoi se former ? Je vous donne plus d’infos dans cet article !).

* A propos des pourcentages d’efficacité, et avant de citer mes sources (publications scientifiques), je souhaiterais vous préciser quatre choses :

  1. Il n’existe pas de standards normalisés pour calculer l’efficacité de ces méthodes « humaines » (contrairement aux contraceptions « techniques » pour qui l’indice de Pearl a été clairement défini notamment par les travaux de Trussel), difficile donc de les comparer car chaque étude a été réalisée dans ses propres conditions (avec ou sans cycles de ‘rodage’, en excluant certaines femmes post-pilule ou post-partum, conditions ou non sur la durée des cycles pour entrer dans l’étude, culture des femmes et « ouverture » face à une grossesse non planifiée, nombre de cycles étudiés…).
  2. Pour cette raison j’ai choisi sciemment de reporter les chiffres de l’efficacité dite idéale (perfect-use Pearl index) et non pratique ; votre efficacité propre dépendant de votre motivation, votre formation, votre culture, votre adhésion à la méthode etc. (la meilleure méthode est celle que l’on choisit : la méthode Billings sera beaucoup plus efficace que la méthode sympto-thermique pour une femme qui n’accroche pas avec la prise de température par exemple).
  3. Certaines méthodes tirent une meilleure efficacité d’un plus grand nombre de jours considérés comme fertiles alors qu’ils ne le sont pas (les faux positifs) (ou sur-précaution si vous préférez) ; c’est le cas de toutes celles qui ont recours au calendrier qui, par mesure de prudence et pour éviter les faux négatifs (jour considéré comme infertile alors qu’il est fertile = qui font baisser le taux d’efficacité), vont retenir les conditions les plus défavorables des cycles précédents. Le nombre de jours d’abstinence « acceptable » est là aussi propre à chacun.
  4. Ces chiffres reflètent la méthode pure, c’est-à-dire avec abstinence pendant les jours qu’elle considère fertiles (pas d’utilisation de moyen de contraception barrière type préservatif dont les ‘échecs’ ne peuvent être imputés à la méthode).

Maintenant voilà mes sources, avec les liens web afin que ceux qui souhaitent creuser trouvent matière à le faire :

Méthodes naturelles, auto-observation, fertilité, ovulation, efficace, contraception, indice de Pearl.