Anatomie féminine : connais-toi toi-même !

Quelques rappels d’anatomie ne peuvent pas faire de mal à ce site. Voilà un schéma de l’appareil génital féminin afin de vous aider à repérer les organes qui jouent un rôle reproductif et dont naturellement on parle souvent quand on décrit les mécanismes de la fertilité féminine… indispensable à une bonne compréhension de votre cycle !

  • les ovaires, dans lesquels se développent les follicules, mais aussi lieu de sécrétion des hormones oestrogène et progestérone ;
  • les trompes utérines ou trompes de Fallope (de Gabriel Fallope, anatomiste italien du XVIème siècle) qui relient les ovaires à l’utérus, où est libéré l’ovule lors de l’ovulation, et où a lieu l’éventuelle fécondation par les spermatozoïdes ;
  • l’utérus (du latin uterus = ventre, matrice), lieu de la grossesse, dont la paroi s’épaissit (phase proliférative) puis s’enrichit (phase sécrétoire) tout au long du cycle en vue d’accueillir la nidation d’un éventuel embryon ;
  • le col de l’utérus, capable de s’ouvrir (au moment des règles, mais aussi pour laisser entrer les spermatozoïdes en phase fertile, ou encore lors de l’accouchement : on dit aussi qu’il se « dilate »)… et de se fermer (en particulier pendant les phases infertiles du cycle et la grossesse), dont les glandes sécrètent la glaire cervicale ;
  • le vagin (du latin vagina = gaine, fourreau), lieu de passage, de communication entre l’intérieur et l’extérieur et réceptacle du pénis lors de la pénétration sexuelle, dont l’entrée est enserrée par la vulve où est notamment ressentie l’humidité signe de fertilité.

Vue de face

anatomie-genitale-face

Vue de profil

anatomie-genitale-profil

Retour aux cours SVT de collège obligent : après la théorie, les travaux pratiques ! Ce billet me donne l’occasion de proposer une petite manip instructive à celles qui n’en ont jamais eu l’occasion ni l’idée : l’auto-palpation du col de l’utérus. Car je vous assure, ce serait dommage de réserver l’exclu de cette expérience à votre gynéco. Trouvez la position qui vous correspond (accroupie, ou debout une jambe un peu relevée, ça marche bien en général), et insérez l’index et le majeur au fond de votre vagin, légèrement en arrière (cf. schéma de profil ci-dessous), comme un tampax finalement. Vous devriez sentir au bout de vos doigts une boule lisse* : c’est le col de votre utérus ! Alors, 20/20 ?

* : avec un peu d’expérience, vous devriez même pouvoir la sentir plus ou moins dure, plus ou moins haute, plus ou moins ouverte : ces évolutions sont un signe utilisé par certaines femmes (en combinaison avec d’autres signes tels que la température ou la glaire cervicale) pour identifier les jours fertiles de leur cycle.