Lettre à la personne que j’étais, avant d’observer mes cycles

Par Cassie Moriarty.

J’observe ma fertilité depuis 5 ans maintenant. Beaucoup de choses ont changé pendant ces 5 ans. J’ai changé de méthodes, j’ai changé de conseillères, je me suis mariée, j’ai déménagé à l’autre bout des Etats-Unis, j’ai eu un enfant, et j’ai commencé à travailler. Mes cycles ont été témoins de tout cela. Voilà ce que j’aimerais me dire à moi-même il y a 5 ans, au moment où je m’apprêtais à faire le premier pas :

cassie-photo.jpg

Cassie, photo de Tori Pintar

Chère Cassie,

N’aie pas peur de te former avec une conseillère certifiée. Tu vas lire beaucoup de livres, d’articles et de sites, mais ne sois pas une étudiante radin sur ce point. Fais le. Dépense cet argent. Il vaut largement la tranquillité d’esprit et la confiance que tu vas gagner en retour.

Tu te sentiras tellement mieux sans hormones ! En fait, tu vas comprendre tout ce qui se passe dans ton corps, et tu te sentiras plus puissante¹ que ce que n’importe quel promoteur de pilule peut se vanter de te promettre. Cela va prendre du temps et cela n’arrivera pas en une nuit, mais tu seras tellement reconnaissante de connaître tes cycles comme les doigts de ta main.

Tes périodes fertiles tomberont parfois très mal. Pendant des vacances, des anniversaires, ou des soirées en tête à tête planifiées de longue date. Tu t’y feras et, crois le ou non, tu vas même aimer. Car cela va créer un lien incroyable entre ton mari et toi.

Tu vas commencer avec la méthode sympto-thermique. Tu vas détester les tableaux sur papier. Tu vas utiliser des applis, plusieurs applis différentes à vrai dire, jusqu’à ce que tu tombes enfin sur celle que tu aimes. Ce sera beaucoup mieux que tout ce papier.

Après ta grossesse, tu passeras à la méthode Marquette². A ce moment là, tu vas t’offrir un vrai suivi. Bravo !

Quand tes cycles post-partum vont revenir à la normale, tu vas te lasser de la méthode Marquette et tu passeras à la méthode FEMM³, tout en continuant quand même à prendre tes températures. Mais cette fois tu utiliseras le thermomètre connecté Wink de Kindara et tu vas l’adorer. Tu aimes la flexibilité, il faut t’y faire !

Ah oui, c’est vrai, la grossesse. Tu seras enceinte. (Je te l’ai dit : tes périodes fertiles tomberont parfois très mal.) Mais ça va être dingue. N’aie pas peur. Ta fille sera le petit être humain le plus incroyable du monde. Tu ne sais pas encore que l’amour peut ressembler à cela.

Tu vois, au début, observer ta fertilité te semblera juste un moyen de contraception comme un autre. Puis tu réaliseras que ce n’est pas le cas, c’est bien plus que cela. C’est un véritable mode de vie, qui va te transformer. L’effet nouveauté passera, mais l’effet qu’il a sur toi et ton couple ne passera pas. L’observation de tes cycles connaîtra plusieurs phases, et tes besoins changeront. Parfois tu te sentiras comme une rockstar, puis à d’autres moments tu rêveras de tout envoyer balader. Après un moment, tu ne verras plus cette démarche comme une méthode : elle fera tout simplement partie de ta vie.

Il y aura des progrès dans le monde de la fertilité. Comme le thermomètre Wink, ou Daysy, ou les bandelettes urinaires pour tester la présence de progestérone. Les méthodes basées sur l’observation de la fertilité seront de plus en plus acceptées et reconnues. Bon, personne ne sera sans doute jamais aussi passionné que toi, mais ce n’est pas grave.

Tu seras heureuse d’avoir osé passer de la pilule à l’observation de tes cycles. Ce ne sera pas forcément facile. (Est-ce que j’ai suffisamment insisté sur ce point ? Offre-toi un suivi ! Cela va tellement faciliter la transition.) Et tu iras loin dans cette voie. Tu finiras même par devenir instructrice toi-même, et tu seras enthousiasmée à l’idée de partager ta passion avec d’autres femmes.

Alors à moi-même, il y a 5 ans : plonge, vas-y à fond, ne crains rien.

(Pendant que j’y suis, j’en profite pour te dire d’arrêter de forcer tes pauvres pieds à rentrer dans ces chaussures inconfortables au possible juste parce qu’elles sont mignonnes et pas chères. Et porte des lunettes de soleil, s’il te plaît !)

Un grand merci à Cassie Moriarty et Natural Womanhood pour la version originale de cet article, ainsi que pour leur autorisation de le traduire et de le publier sur Cycle Naturel.

Notes de la traduction :

¹ : empowered dans la VO, of course !

² : la méthode Marquette est une méthode sympto-hormonale, c’est-à-dire qu’elle combine l’observation de la glaire cervicale à des tests urinaires hormonaux pour confirmer l’ovulation. Il n’y a pas de conseillères en France à ma connaissance.

³ : la méthode FEMM est développée par l’organisme FEMM Health et s’appuie sur l’observation de la glaire cervicale. Elle dispose d’une appli (à découvrir sur iPhone uniquement pour l’instant). Je vous en reparle très bientôt. #teasing

2 réflexions sur “Lettre à la personne que j’étais, avant d’observer mes cycles

  1. Victor-Pujebet dit :

    Bonjour,
    Je suis monitrice Billings, peut-être presque aussi fan que vous des méthodes naturelles, j’ai fait des A/R entre glaire seule, sympto-thermique, et tests LH… Et donc juste pour vous dire qu’à l’association Centre Billings France les monitrices proposent d’associer les observations de glaire avec des bandelettes urinaires pour détecter la LH, quand les observations sont trop pauvres ou en cas de déficit hormonal, ou simplement quand la femme accompagnée est stressée et a besoin d’un indice supplémentaire…
    A titre perso le thermomètre Wink m’intéresse bien, où l’acheter ?

    Bonne continuation !
    Stéphanie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s