Méthodes naturelles : si on (in)formait nos gynécos ?

Il y a deux mois je vous écrivais cet article Quand un médecin encourage les méthodes naturelles, dans lequel Dr. Marguerite Duane, une médecin américaine, chercheuse et fondatrice du centre de formation de médecins sur la fertilité FACTS, est interviewée au sujet des méthodes naturelles modernes de « contraception » (ce que du coup, elles ne sont plus). Depuis je suis partie en vacances et cela fait un bien fou. Mais juste avant, j’ai échangé quelques mails avec cette médecin qui s’est avérée très accessible, et discuté longuement avec le fondateur de l’association Natural Womanhood.

Ensemble, FACTS et Natural Womanhood ont publié un document destiné aux médecins, afin de leur présenter les méthodes naturelles basées sur la connaissance de sa fertilité, en termes d’efficacité, de santé, de recherche scientifique. Il fait quatre pages, est en anglais*, téléchargeable ici, et s’intitule « Fertility awareness based methods : a medical update ». Les premiers termes sont « Dear colleague »… de quoi donner le ton.Brochure-médecinsJe lisais l’autre jour un article dans lequel un gynéco exprime que dans sa profession la contraception est une véritable religion. Ou plus exactement un élément de base, « naturel », incontournable, une donnée que l’on ne remet pas en question. Il disait que les prescriptions médicales (à des femmes en bonne santé, ça c’est moi qui le rappelle) en matière de contraception découlaient plus d’un réflexe que d’une réflexion. Les femmes peuvent témoigner : à combien d’entre vous le médecin a-t-il posé la question « quelle est votre contraception ? » ou « à quelle contraception avez-vous pensé » et à combien d’autres a-t-il osé demander de façon ouverte « prenez-vous une contraception ? » ou « souhaitez-vous utiliser un contraceptif » ? Je n’ose demander la proportion de celles à qui, venant d’accoucher, on a poussé une ordonnance « voilà, ça c’est la prescription pour votre pilule ». Je ne jette pas la pierre aux médecins (j’en ai d’ailleurs pléthore dans ma famille) mais simplement ils n’y ont pas été formés ni même sensibilisés à la fac, et dans leur cabinet ils ne voient (quasiment) que des femmes qui hésitent entre pilule et stérilet.

Soyons missionnaires !

Démystifier les méthodes naturelles auprès des médecins, c’est ce que je propose aux femmes convaincues parmi celles qui me lisent. Le corps médical a besoin d’une parole sage, scientifique, et concrète, et le document de FACTS et Natural Womanhood peut nous être un support précieux pour oser aborder le sujet… voire s’affirmer. Afin que la patiente derrière nous dans la salle d’attente, encore dubitative sur la méthode sympto-thermique ou le Lady-Comp mais attirée quand même puisqu’elle a décidé d’en parler à son médecin, ne soit pas (trop vite 😉 ) renvoyée dans ses rosiers.

Les médecins ont besoin de vous ! de nous ! toutes ! tous ! Pour leur rappeler qu’ils sont au service des femmes et non des labos pharmaceutiques. Pour leur prouver que c’est possible, que nous y trouvons notre compte, que nous ne sommes pas folles, et même que nous sont nombreuses. Pour les aider à faire progresser leur discours et leur accompagnement. Pour leur rappeler que primum non nocere  (formulation latine, que l’on attribue à Hippocrate, père de la médecine, qui signifie « d’abord, ne pas nuire ») peut aussi s’appliquer à l’une des composantes essentielle de la santé d’une femme : sa fertilité.

Il est bien sûr très compréhensible, si vous vous lancez tout juste dans l’aventure de la connaissance de votre fertilité – ou que vous hésitez encore à vous lancer – de chercher des contacts de praticiens convaincus, pro-médecines douces… ou au moins ouverts (pour cela certains groupes Facebook sont précieux). Mais aux autres femmes qui me lisent, sûres de vous, expérimentées, confiantes, qui ne craignent pas d’être ébranlées par une réaction déplacée, un doute, un discours 100% contraceptif ou même une critique fort probable, je voudrais lancer un challenge : celui de témoigner auprès de médecins standards (le vôtre, tiens) qu’il existe de vraies alternatives à la contraception, qui comblent les femmes et leur couple.

Ce n’est pas facile, je vous l’accorde, et il faut y mettre d’autant plus d’énergie que mathématiquement vous avez moins d’occasions de le faire (pas de rendez-vous pour poser ou retirer le stérilet, de consultations pour prescrire ou modifier la pilule). Mais cela vaut le coup : je suis certaine que l’on peut faire avancer les choses ainsi (aussi).

Alors c’est quand votre prochain rendez-vous gynéco (sage-femme ça marche aussi) ? N’oubliez pas d’imprimer le doc avant !

* : pour l’instant il est en anglais, j’ai bon espoir qu’il existe bientôt en français (je vous tiendrai au courant), en attendant les médecins ont l’habitude de travailler sur des publications en anglais, donc que ce point ne vous freine pas.

Et pour vous donner des ailes, rappelez-vous, et rappelez-lui, la sagesse du maître de la médecine :

primum-non-nocere

Hippocrate

2 réflexions sur “Méthodes naturelles : si on (in)formait nos gynécos ?

  1. Nathalie Larocque dit :

    bonjour. Merci pour cet article. j’ai bien lu le document en anglais et le trouve très bien dans son intention mais svp, pouvez vous donner des références précises quand à ces méthodes naturelles? Où puis je trouver de véritables mode d’emploi? En vous remerciant.

    • Cycle Naturel dit :

      Merci pour votre commentaire qui me rappelle qu’il est grand temps que je boucle mon article « Passer à l’action » ! En attendant voilà quelques pistes pour la France : les écoles qui enseignent la méthode symptothermique sont le CLER (methodes-naturelles.fr) et SymptoTherm (sympto.org) ; celles qui enseignent la méthode Billings sont le CBF (methode-billings.com) et WOOMB France (billingslife.fr). Toutes mettent en ligne sur leur site les moniteurs/conseillers prêts à vous accompagner !! N’hésitez pas, vous serez entre de bonnes mains.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s