12 raisons masculines d’opter pour les méthodes naturelles

Messieurs, choisissez la virilité !

Natural Womanhood est une belle association fondée au Texas (USA), qui a pour objectif de promouvoir les méthodes naturelles de gestion de la fertilité. Je raccroche à l’instant d’une longue conversation téléphonique avec Gérard Migeon, son fondateur et directeur. Il nous partage son histoire, et surtout les 12 raisons « d’homme à homme » qui l’ont poussé d’abord à avoir personnellement recours à ces méthodes, puis à les défendre haut et fort en se lançant dans l’aventure Natural Womanhood avec sa femme Anna. L’article d’origine, en anglais, a déjà été traduit en russe et polonais… Cycle Naturel a le plaisir de s’en voir confier la traduction française.

Je lui laisse la parole.

gerard-migeon

Gérard Migeon

« Certains enfants ont toujours vécu en ville, sans rien connaître d’autre. Le jour où ils arrivent devant un beau paysage, les montagnes, la mer, ils peuvent trouver cela excitant, mais ils peuvent aussi être mal à l’aise, voire inquiets. Et peut-être auront-ils envie de retrouver leur environnement confiné, pollué, risqué… mais connu. Reconnaissons qu’ils passent à côté de quelque chose. De la même manière, la plupart des hommes ont été habitués depuis toujours à ce que les femmes soient sous contraception. Ils peuvent à peine imaginer un monde sans contraceptif et ils ont besoin d’aide (la vôtre, Mesdames) pour y être emmené la première fois et qu’on leur montre qu’il existe effectivement une façon meilleure et plus sûre… de respirer.

C’est aussi mon histoire.

Je suis tombé dans les méthodes naturelles par accident. Deux fois. La deuxième fois a été la bonne. La première fois, Anna et moi étions mariés depuis trois ans, et nous avions décidé d’avoir un deuxième enfant. Notre premier était un garçon, Anna voulait vraiment une fille. Sa mère lui a envoyé un livre qui expliquait comment influencer sur le sexe du bébé. La science derrière tout cela était le suivi attentif de la période fertile pour connaître précisément le moment de l’ovulation. Sans le savoir, nous avions commencé à utiliser une méthode naturelle. Cela a marché : nous avons eu une petite fille. Mais après, devinez quoi, nous avons repris nos vieilles habitudes contraceptives. Même si Anna savait exactement quand elle pouvait tomber enceinte ou non, cela ne nous a jamais traversé l’esprit de nous appuyer sur cette connaissance pour éviter une grossesse. 15 ans plus tard, j’ai renoué avec ma foi catholique. Ma femme, qui n’est pas catholique, se renseignait sur la question et un jour me dit « tu sais Gérard que si tu dors avec une femme sous contraception tu n’es pas supposé communier ». Quelques jours plus tard nous découvrions les « méthodes naturelles ». Ma femme y a retrouvé celle qu’elle avait utilisée pour concevoir notre fille et cela a donc été un ajustement facile pour elle. Quant à moi, j’ai découvert avec joie la « vie dans la nature »… loin de la ville.

Finalement, je regrette que personne ne m’ait dit quand je me suis marié : « hey, renseigne-toi un peu sur les méthodes naturelles ! » et c’est donc ce que je vais faire pour vous maintenant, Messieurs. Voilà quelques raisons pour lesquelles vous pourriez avoir envie de choisir ces méthodes à la place des contraceptifs, et ceci quelle que soit votre histoire ou votre religion.

  1. C’est plus sain pour votre conjointe. Attention à la propagande contraceptive qu’on lit partout, elle sous-estime toujours les risques. Lisez attentivement les effets secondaires listés sur la notice de la pilule qu’elle prend. Googlisez les risques associés aux contraceptions hormonales ou à l’insertion de corps étrangers. Renseignez-vous sur les poursuites judiciaires liées à Yaz, Jasmin, Mirena ou Nuvaring. Cancer et caillots sanguins sont en tête de liste des problèmes de santé à long terme associés à ces produits. Certains contraceptifs ont également des propriétés abortives, puisqu’ils n’empêchent pas la conception mais l’implantation de l’œuf fécondé.
  1. C’est plus économique. Pas de pilule à acheter, pas de consultation médicale pour changer les prescriptions à cause de tel effet indésirable de tel dosage, pas de stérilet (DIU) à poser ou enlever. Une fois qu’un couple a appris une méthode naturelle, c’est une connaissance à vie. Vous êtes libres.
  1. Vous comprenez mieux les femmes. Vous apprenez comment leur cycle de fertilité fonctionne et comment il influence leurs humeurs. Vous comprenez mieux ce qui peut les rendre malades ou affecter leur fertilité. Vous pouvez mieux les soutenir [NDLT : l’anglais dit supporter 😉 ].
  1. Vous apprenez à connaître votre conjointe pour ce qu’elle est. Les contraceptions hormonales ont cet effet étrange de mettre une femme dans un état artificiel, comme si elle était enceinte en permanence. Elles lissent la courbe naturelle de ses énergies et humeurs. Elle n’est pas elle-même. Imaginez-vous, vous-même, sous stéroïdes tout le temps. Si elle a été sous pilule depuis que vous la connaissez, peut-être que vous ne l’avez pas encore vraiment rencontrée !
  1. Vous devenez partenaires dans la « planification familiale » : ce n’est plus juste son affaire. Vous avez un vrai rôle dans la décision d’avoir un enfant ou pas, et vous partagez un vrai dialogue à ce sujet. N’est-ce pas mieux d’agir en équipe sur ces questions complexes ? Ces méthodes ne sont pas le calendrier Ogino de votre grand-mère, elles sont aussi efficaces que les contraceptions hormonales pour éviter une grossesse. Elles aident aussi à concevoir.
  1. Vous favorisez une meilleure communication. En faisant le choix des méthodes naturelles, vous êtes obligés de parler de sexe. Le sexe n’est plus complètement déconnecté de la procréation et vous êtes tous les deux impliqués, donc vous parlez, et c’est bien. Et si vous parlez de sexe, c’est que vous pouvez parler de n’importe quoi. Ces conversations régulières font tomber d’autres barrières.

coeur

  1. Vous approfondissez votre relation amoureuse. Chaque fois que vous choisissez (le verbe choisir est important) de ne pas avoir de relations sexuelles parce que vous souhaitez retarder une grossesse, vous avez l’opportunité de lui montrer à quel point vous l’aimez : c’est bien plus que « l’avoir ce soir ». Vous pouvez être romantique et amoureux, juste pour elle. Comme au premier jour. Croyez-moi, elle va le remarquer et s’en souvenir. Au-delà du sexe, nous cherchons tous une intimité émotionnelle qui nous comble. Avec les méthodes naturelles, vous avez une fenêtre pour recréer cette intimité chaque mois.
  1. Elle va se sentir plus respectée. Commencez ainsi : demandez-lui si elle s’est déjà sentie blasée quand vous aviez des relations sexuelles sous contraceptifs. Avec les méthodes naturelles, par le simple fait que vous êtes capable de vous retenir pendant une période, elle va se sentir appréciée. Et elle va vous respecter en retour pour en être capable.
  1. Vous boostez votre sexualité. En partie parce que les contraceptifs hormonaux peuvent avoir un effet négatif sur la libido des femmes, mais aussi parce que vous communiquez plus, vous êtes plus proches, elle se sent mieux comprise et respectée pour ce qu’elle est vraiment, vous avez l’occasion de connecter à un niveau plus intime. Le sexe c’est bien plus qu’un échange de plaisirs mutuels, c’est une façon de nous donner entièrement à l’autre. En termes plus simples vous allez, et elle aussi, découvrir que le sexe apporte un sens plus profond de communion avec l’autre.
  1. Vous diminuez drastiquement vos risques de divorce. Une étude de Dr. Robert Lerner, un sociologue de l’université de Chicago, a montré que les couples qui ont recours aux méthodes naturelles avaient un taux de divorce de 0.2%. Plus d’études doivent être faites sur ce sujet, mais la différence avec le taux moyen de 50% dans la population est énorme. Et toutes les raisons exposées ci-dessus peuvent l’expliquer.
  1. Cela préserve sa fertilité, qui est une composante importante de son corps. Spécialement si vous envisagez d’avoir un enfant ensemble un jour. Les contraceptifs non seulement bloquent sa fertilité à court terme, mais peuvent aussi l’endommager une fois qu’on a arrêté de les prendre. Cela prend plus de temps à une femme qui a pris la pilule pour concevoir.
  1. Cela préserve votre propre fertilité et votre santé, si vous envisagez une vasectomie. La stérilisation masculine n’est pas sans risque sur la santé, et vous pouvez lire ici un article très bien documenté sur ce qui peut mal se passer avec une vasectomie. D’ailleurs avec le haut taux de divorces, beaucoup d’hommes qui ont eu recours à la vasectomie se remarient et ont souvent des regrets.

Je ne suis pas dans votre peau, et toutes ces pistes peuvent être prises indépendamment l’une de l’autre. Je suis conscient que c’est une revue très rapide d’un sujet très complexe. Tout ce que je vous suggère c’est d’étudier cette option sérieusement et surtout de ne pas être passif ou sans avis sur le sujet. Il y a un meilleur monde ailleurs, et cela vaut le coup d’y jeter un coup d’œil. »

methodes-naturelles

Une réflexion sur “12 raisons masculines d’opter pour les méthodes naturelles

  1. Manue dit :

    Entièrement d’accord avec cet article. Je regrette d’avoir pris la pilule de longues années, m’être détraquée et perdu ma libido… tout est vite revenu à sa place heureusement. Une nouvelle vie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s