Et si j’offrais une cure détox à mon cycle ?

Malgré la météo, je vous promets que nous sommes bien en juin. Et moi, malgré (à cause de ?) la météo, je pense plus que jamais aux vacances… alors j’ai une proposition à vous faire.

Vous aussi vous rêvez de cueillettes champêtres, de salades salées-sucrées tout en fraîcheur, de bouffées d’air pur dans les sommets, de brise salée sur la plage ou en pleine mer ? Allez courage, plus que quelques semaines…

Mais si, avant de fuir les toxines qui nous entourent (et ça va faire du bien !), on se débarrassait déjà de celles qui sont au cœur de notre intimité ? Si on décidait – coup de tête de l’été oblige – de laisser notre cycle, lui aussi, un peu à l’air libre ?

Allez, prenez rendez-vous chez le gynéco (avant qu’il ne parte lui aussi en vacances) pour qu’il vous enlève ce stérilet, rangez au placard les trois prochaines plaquettes de pilule. Zou ! Vous êtes célibataire en ce moment ? En couple avec désir d’enfant dans les six mois qui viennent ? C’est encore mieux : NO PRESSION. NO EXCUSE. FONCEZ.

Faîtes l’expérience, donnez-vous trois mois. Rien que trois mois. Tiens, jusqu’à la rentrée de septembre.

Et chuuut… écoutez. Ecoutez votre intimité. Ecoutez vos énergies, vos humeurs, vos envies. Ecoutez-vous. Ecoutez le rythme qui porte toutes les femmes de la planète, depuis toujours, et à votre tour laissez-vous porter.

Soignez votre fertilité, guettez les signes qui élèvent votre corps vers l’ovulation, attendez vos règles… Observez votre glaire, votre libido, vos douleurs aussi… Identifiez des dérèglements qui peuvent en révéler d’autres… Vivez en symbiose avec la nature, avec votre nature !

Les risques pris :

  • un mieux-être évident (sans avoir besoin de changer de coupe de cheveux) et même une sensation d’autonomie si ce n’est de liberté ;
  • une grossesse… si vous ne restez pas célib et que vous ne vous plongez pas immédiatement dans la découverte d’une méthode naturelle, accompagnée au démarrage ;
  • une meilleure connaissance (et compréhension) (et amour) de vous-même ;
  • peut-être même une VRAIE ENVIE de prolonger l’expérience au delà des trois mois du contrat initial…

Alors, vous tentez ? J’attends le bilan dans trois mois !

PS : si vous prenez la pilule (ou toute autre contraception hormonale) qui bloque le fonctionnement de votre cycle, et d’autant plus si vous la prenez depuis longtemps, votre corps peut mettre du temps à se régler à nouveau. Patience, et confiance…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s