Il était une fois… la symptothermie

Vous avez dit Sympto ?

Sympto c’est un site Internet et une appli (SymptoPlus sur Android et SymptoFree sur iPhone), qui permettent de suivre et interpréter ses observations de fertilité au cours du cycle menstruel, en s’appuyant la méthode sympto-thermique* élaborée par le Dr. Rötzer, pour laquelle la fondation SymptoTherm qui en est à l’origine a inventé son propre nom : la symptothermie moderne, et un solgan : la fertilité consciente.

* : la méthode sympto-thermique est une méthode d’observation de la fertilité qui s’appuie sur l’observation d’au moins deux signes biologiques que nous envoie le cycle menstruel (température au réveil, glaire cervicale, col de l’utérus), pour distinguer les jours fertiles des jours infertiles. Ce double contrôle fait d’elle la méthode naturelle la plus efficace, avec un indice de Pearl de 99,6%.

Mais Sympto c’est aussi une philosophie de vie, une attitude prônée de respect et d’accueil, des icônes (et des mots imagés) pour symboliser les différents éléments relatifs à la fertilité féminine, une communauté, notamment sur Facebook, une ouverture (essentielle !) (dans un groupe dédié) aux hommes plus que jamais concernés par ce choix de contraception, un manuel de référence quasi biblique pour les adhérentes… le tout porté par la fondation SymptoTherm et  notamment son secrétaire Harri Wettstein qui veut dévoiler le secret du Da Vinci Code féminin. Waow. Bref, tout un monde, presque un conte de fées (qui se terminerait par « et ils n’eurent pas d’enfants » – enfin seulement quand ils le voulurent), à vrai dire un pays merveilleux à en croire Pryska Ducoeurjoly  journaliste santé/environnement et admin du groupe Facebook… dans lequel la plongée peut saisir voire effrayer, tant qu’on n’en maîtrise pas les codes.

En fait, rien de plus scientifique !! La lecture du manuel (120 pages détaillées et référencées) devrait facilement vous en convaincre.

Personnellement j’y suis un peu attachée car c’est la première appli que j’ai essayée, et pour une bonne raison : c’est la seule que j’avais trouvée en cherchant une appli francophone en 2012 pour y entrer mes observations quotidiennes. Elle a ce grand mérite des pionnières ! C’est d’ailleurs comme ça qu’elle se définit sur son site : « la première contraception sûre et naturelle sur Internet, iPhone, Android, Windows ». Depuis d’autres sont sorties mais peu s’adossent à la diffusion gratuite de la connaissance associée, et à un tel soutien féminin – en live. C’est à mon sens son deuxième grand mérite : être accessible à toutes, très facilement, en deux clics. Étant donnée la vitesse de croissance de son groupe Facebook né il y a quelques mois seulement, on peut constater que cette méthode répond à l’attente de nombreuses femmes, et naturellement s’en réjouir !

Addendum mars 2017

Mars 2012 – mars 2017, je fête les 5 ans de mon compte Sympto. Cet anniversaire valait bien la mise à jour de ce billet de mai dernier ! J’avoue ne pas y avoir été fidèle pendant ces 5 ans, et ne m’y être remise qu’il y a quelques mois. Car depuis Sympto a été classée n°1 des applis sympto-thermiques par l’organisme scientifique FACTS about Fertility en juillet 2016, son groupe Facebook a dépassé les 5000 membres, son équipe fait un travail de communication considérable, Sympto a donné naissance à l’association Écologie du cycle féminin… Bref ça bouge : je me suis donc dit qu’il était peut-être temps de l’essayer à nouveau.

Pour les besoins de Cycle Naturel j’ai donc :

  1. réactivé mon compte endormi qui m’attendait sagement ;
  2. acheté une offre Pâquerette, qui me permettrait de vous partager mes cyclos ;
  3. téléchargé et lu (je vous promets, j’ai tout lu) les 120 pages du manuel ;
  4. appris le langage Sympto : les codes couleurs (rose pour la période infertile pré-ovulatoire de « latence », bleu pour la période fertile, jaune pour la période infertile post-ovulatoire) ; le vocabulaire (la glaire cervicale fertile s’appelle élixir ; la glaire cervicale infertile s’appelle nuage jaune ; le graphe de suivi du cycle s’appelle cyclo) ; les symboles (les 3 gouttes des règles, la petite montagne du jour sommet, les étoiles des températures qui s’élèvent après l’ovulation) ;
  5. entré consciencieusement mes observations de température et de glaire cervicale depuis 5 mois.

Vous voulez le résultat ?

J’ai choisi deux cycles (c’est une coïncidence qu’ils fassent tous les deux 30 jours) qui me permettent d’illustrer une particularité que la symptothermie partage avec la méthode Sensiplan® : le double contrôle pour à la fois ouvrir ET fermer la période fertile.

Nota : en début de cycle, on nous demande quel symbole utiliser pour la phase fertile, selon qu’on souhaite « favoriser une grossesse » ou pratiquer une « contraception écologique ». Vous voyez que j’ai choisi le symbole bébé, non pas parce que je souhaite favoriser une grossesse, mais parce que nous avons choisi de vivre la continence en période fertile (oui, oui, c’est possible). L’autre symbole est celui du préservatif.

Sympto

Ouverture de la période fertile

Cycle3-Sympto.png

Dans ce premier diagramme de cycle, vous voyez qu’alors que je n’observe de la glaire qu’à partir de J11, l’appli me considère fertile dès J6 (couleur bleue) puisque n’ayant pas 12 cycles à mon actif dans l’appli, c’est là que se place par défaut le D du jour Döring. Dès que 12 ovulations seront détectées par Sympto, l’appli glissera ce D dans mon cycle, à 8 jours de la température haute (matérialisant l’ovulation) la plus précoce. C’est un garde fou… qui ne me dispense pas de guetter l’arrivée de la glaire en début de cycle !

Fermeture de la période fertile

Cycle4-Sympto.png

Vous voyez sur ce deuxième diagramme de cycle que la première température haute se met en « étoile creuse » car elle est trop précoce : j’observe encore de la glaire cervicale ! Ainsi Sympto, fidèle à son double contrôle en toute circonstance, ne ferme la période fertile qu’au plus TARDIF de ces deux évènements : troisième température haute ET troisième jour post-jour sommet (disparition brutale de la glaire fertile). C’est alors l’entrée dans la phase infertile post-ovulatoire (couleur jaune), grâce à la combinaison de ces deux évènements tellement attendus 😉 que Sympto les a choisis comme figure de son logo.

sympto

Je ne vous en dis pas plus car mon expérience n’est évidemment pas représentative de tous les cas qui peuvent se présenter, et je crains de déformer les instructions du manuel : un incontournable si vous ne prenez pas de suivi avec une conseillère. A ce sujet, ce serait dommage car celles-ci sont nombreuses et vous attendent. Avant de vous quitter je vous laisse donc des liens vers les sites perso de quelques conseillères : Pryska Ducoeurjoly, Sarah Mathieu, Sidonie Benedetto, Fabienne Goddyn

Bon vent à toutes !

Une réflexion sur “Il était une fois… la symptothermie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s